Un paso al vacio,
est un atelier d'éveil à la vibration. Un chemin sur un processus sensible,
utilisant des outils acoustiques et une circumambulation autour d'un tambour horizontal utilisé comme amplificateur acoustique.
Vous découvrirez une prise de conscience d'un environnement dans ça dimension vibratoire.

Un instant z dans un espace A a une puissance x.

20-30/08/2020 Stalt Wehlen, 14/09/2020 Praha, 30/04/2022 Clermont-Ferrand.




<<...les brahmanes pensent que chaque son du monde physique réveille un son correspondant dans les royaumes invisibles et incite une force à l'action. D'après eux, le son d'un mot est agent magique efficace et la principale clé pour établir la communication avec les entités immortels...>>

Alexandro Jodorowsky, Manuel de psychomagie.


antez, march 2022, " L'Invisible " revue Studium & Punctum, Le Fotomat', APPEP.

Ayant été musicien depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours été attiré par l'expérimentation du langage musical et par l'expansion de ses techniques. Je me suis très rapidement concentré sur la batterie et les instruments de percussion comprenant que c'était des outils privilégiés pour explorer l'étroite relation entre la vibration et le geste.
La batterie étant un instrument ou chaque membre peut être acteur dans le processus sonore, et cela d'une façon directe et non par une combinaison gestuelle. De par sa mise en coordination des mouvements et la nécessité d'avoir un bon ancrage corporel, cet instrument est finalement très proche de la pratique des arts martiaux. J'ai enseigné quelques années durant la batterie dans une école de musique à Grenoble, et je commençais toujours mes leçons par un ou deux kata de qi kong ou kung fu..   J'ai pu apprécier la différence de préparation de mes élèves avec et sans ce moment d'introduction à l'harmonie entre le geste et la respiration,
permettant de stimuler la connexion avec le vide.

De nombreux percussionnistes en quête de son utilisent la technique du frottement. Que ce soit par le biais d'un archet ou directement sur la membrane ou un autre corps sonore. Comme eux j'ai longtemps essayé dans cette direction, jusqu'au moment ou j'ai simplement réalisé qu'il était impossible d'explorer la profondeur d'une vibration dans ces conditions de mouvement, celui d'un geste aller et d'un autre pour le retour obligé, interrompant la continuité du premier puis du second*.
Tel l'impact du ressac d'une vague.

C'est donc à ce moment que j'ai commencé mes marches circulaires autour d'un tambour et que j'ai été entraîné dans une spirale vibratoire.

Ce sera quelques années après avoir commencé à présenter ce projet sur le continent que j'ai, au cours d'une action dans le sud de la France, fait la rencontre avec un écrivain qui est venu m'interroger :
<< ...Savez-vous ce que vous faites ? >>
Oui, je pense lui répondais-je, je mets en résonance l'espace et ce qu'il contient en utilisant un amplificateur acoustique et les réflexions des surfaces environnantes...
<< oui me dit-il, vous faites cela, mais aussi une autre chose qu'en latin on désigne par le terme de circumanbulation, je suis ethnologue et je travaille depuis plusieurs années sur ce sujet... >>
Je suis resté en relation avec cet homme et les documents qu'il m'a fait ensuite parvenir mon aidé à mieux comprendre les phénomènes délicats à expliquer auxquels j'étais confronté.
Depuis une douzaine d'années j'ai donc développé cette technique singulière du jeu du tambour, et j'ai eu l'occasion de faire des actions dans des lieux parfois très anciens, chargé du passé.*²
Cela n'a parfois pas été sans conséquence,  tant sur l'audience visible et présente, que sur d'autres dimensions parallèles... Aussi je peux affirmer aujourd'hui que cette pratique vibratoire a la capacité d'ouvrir ce que l'on pourrait qualifier de vortex. Une connexion entre la terre et le ciel et je ne suis qu'un des agitateurs d'un de ces processus ancestraux.

L'été dernier j'ai été invité comme "expert pédagogique " pour animer avec d'autres une résidence d'artiste à Stalt Wehlen, près de la frontière Tchèque. J'ai d'abord proposé un atelier qui m'était familier, basé sur l'observation de biais cognitif et la possibilité de les interpréter.*3., mais rapidement j'ai interrompu ce travail car de nombreuses personnes me demandaient une initiation à ma technique de jeu du tambour. J'avais jusqu'à présent été réticent à l'idée que des personnes que je ne connaissais pas ou peu puissent toucher mes objets, considérant que tout est fluide et énergie magnétique. J'ai donc dépasser cette peur, même si cela peut me demander un travail après coup. Je me suis souvent interrogé sur l'impact que peut créer la mystification et la sacralisation des objets et des rites.
Considérant que tout reste à la portée de tous, s'agissant uniquement d'une question de volonté, de foi ou d'obéissance.

Nous étions donc, une quinzaine de participant mais après deux jours je décidais de continuer ce travail avec seulement deux personnes pour la dizaine de jours restant. Il me paraissait évident qu'elles avaient de réelles prédispositions en comparaison à leurs camardes. Leurs déplacements et leurs ancrages corporels me paraissaient être une base prometteuse. Il s'est avéré que ces deux jeunes russes n'étaient pas des "artistes" mais invités eux aussi pour animer un atelier, une espèce de yoga, gym, psychomagique qu'ils proposaient de pratiquer dans la forêt... Je me souviens que mes nuits étaient courtes car je passais beaucoup de temps pour trouver les mots justes, comment parler de quelque chose qui était uniquement basé sur ma sensibilité et qui après des années durant, m'était devenu instinctif ?
L'intellect n'a pas de place dans une pratique qui demande une immersion dans le vide, qui sera lui même comblé par la vibration.
 
Rapidement nous avons été confrontés à un dilemme, leurs gestes et leurs postures me semblaient justes et pourtant il leur était impossible de produire certaines fréquences que je leurs jouais avec les mêmes objets.
Après des efforts de réflexion et de tentative, je compris qu'il ne s'agissait pas uniquement d'aller puiser l'énergie dans certaines parties du corps. Il était aussi question d'émettre une intention, d'entreprendre une projection mentale. Cette vibration devait être présente avant de sonner, il fallait l'appeler, la désirer, lui ouvrir son corps et son esprit pour qu'elle puisse exister et être incarnée.

Aya et Yam on présenter une action en fin de stage qui a impressionné tout le monde. Nous nous sommes revue un mois plus tard à Praha et avons continué ce chemin.




Notes :


* il est possible avec le frottement d'un archet sur des cordes d'entretenir une même fréquence durant la continuité de son mouvement aller et retour. Mais sur des cymbales ou d'autres objets sonores de densités plus importante cela me semble impossible ou uniquement dans des harmonies de fréquences élevées.. Dans le corps de la vibration, il y aura toujours deux fréquences en discontinuités, celle de l'aller et celle du retour. D'autre objet comme une fine baguette frotter dans sa longueur entre deux doigts d'une main, puis de l'autre, peut permettre d'obtenir une continuité de la vibration, mais celle-ci restera aussi en surface et ne puisera pas dans les profondeurs de la matière en vibration. Seule un déplacement circulaire du corps peut permettre d'entretenir une position de contact vibratoire initiale avec la matière et choisir ses registres..

*3

Informations complémentaires :

Nom ou circumanbulation utilisé au cours de rituels, liste non exhaustive :
Pradaksinâ pour l’hindouisme et le bouddhisme, Haqqāfāh pour le judaïsme, Tawâf pour l'islam,
rituel Kantou (chaîne annamitique) Asie du Sud-Est, tour à l'intérieur du Ming-T’ang en Chine,
circumanbulation pour les chrétiens et les franc-maçons, rite Ambarvalia chez les romains,
La légende du lion de Sardes chez les grecs,
pratiqué par les druides, les chamans..





<<...Sometimes you meet people who change your life. Not only by physical actions, but simply by being present in it. I was lucky and two years ago I met antez and despite the fact that two years have passed since the moment I met with vibrations from the inside, I feel that my journey is just beginning.
P.S. perhaps find an opportunity and go to experience circumanbulation would be the best start to get a feeling for how worlds work for you also.>>   Aya.